Samedi 17 décembre 2016 (1) ou Ajaccio cité impériale partant à la rencontre du Vin Mariani à la coca de Bolivie.

bouteille-mariani

La bouteille qui va faire l’évènement en 2017. Dr.

   Tout débute quelques mois auparavant. Le 3 octobre 2016, notre ami Christophe Mariani à sa demande a le plaisir d’être reçu par l’Ambassadeur de Bolivie à Paris, son excellence Jean Paul Guevara Avila (Petit neveu du Che). Ce dernier au vu des éléments présentés par le ré inventeur du Vin Mariani à la Coca de Bolivie prend la décision de venir sur l’île à titre privé afin de mieux analyser cette démarche.

img_0393

Paris début octobre 2016. Dr A.D.

img_0394

Avenue du Président Kennedy où se situe l’Ambassade de l’Etat plurinational de Bolivie. Dr : A.D.

img_0397

Monsieur l’Ambassadeur en compagnie de Christophe Mariani dans les locaux de l’ambassade de Bolivie. Dr : A.D.

img_0403

Monsieur l’Ambassadeur en compagnie de Christophe Mariani dans les locaux de l’ambassade de Bolivie. Dr : A.D.

img_0410

Monsieur l’Ambassadeur en compagnie de Christophe Mariani dans les locaux de l’ambassade de Bolivie. Dr : A.D.

   Sur place en Corse et durant près d’une semaine, tout se passe pour le mieux. À tel point que cela débouche par une décision politique. Un Vice-ministre Bolivien en exercice sera officiellement présent le 17 décembre 2016 à Ajaccio pour parrainer le lancement officiel et international du Vin Mariani à la coca de Bolivie (2). Félipe Caceres membre du gouvernement d’Evo Morales est désigné et mandaté pour assister à cette présentation. N’oublions pas non plus de préciser dans cette logique qu’un autre déplacement est décidé. Celui de Mme Yin Vincent-Gu de nationalité Franco-chinoise ambassadrice et responsable pour la revue Vin de France de la version en langue chinoise.

img_0478

Dr : A.D.

ajacciouno

Dr : A.D.

   Puis vint le moment tant attendu.  À 19 heures 30 au Palais des Congrès d’Ajaccio, tout commence dans cette somptueuse salle Tino Rossi baignée par les reflets de la lune face à la Méditerranée.

img_0470

Dr : A.D.

   Le Vice-ministre fait son entrée, accompagné de M. José De Acha, chargé d’affaires de l’Ambassade de Bolivie et de M. Freddy Monasterios, Directeur général de la Défense sociale pour la Bolivie. Ils sont reçus par Christophe Mariani et sa compagne Céline Tent dans un espace où se concentre déjà une centaine d’invités.

15665490_10208215527526040_1398324312015266104_n

Céline Tent et Christophe Mariani accueillant le Vice-ministre Félipe Caceres. Dr.

15622033_10208215526526015_595482858611717060_n

Accolade entre Christophe Mariani et le Vice-ministre Félipe Caceres. Dr.

   À peine installé, le ministre est sollicité par la presse.

p_20161217_193901

Angelina Risterucci de FR3 Corse questionnant le Vice-ministre. Dr : A.D.

img_0454a

Angelina Risterucci de FR3 Corse préparant l’entrevue télévisée du Vice-ministre. Dr : A.D.

mme-vincent

Mme Yin Vincent-Gu responsable pour la revue Vin de France de la version en langue chinoise et M. José De Acha, chargé d’affaires de l’Ambassade de Bolivie. Dr.

moi

De gauche à droite : Un cameraman, Christophe Mariani, M. le Vice-ministre Félipe Caceres, M. José De Acha, chargé d’affaires de l’Ambassade de Bolivie , moi-même et de dos M. Freddy Monasterios, Directeur général de la Défense sociale pour la Bolivie. Dr.

      La soirée pouvait ensuite poursuivre sa belle dynamique. Parmi tous les convives, nous pûmes apercevoir le maire de Pero-Casevechie. Sans oublier M. Antoine Maestrali, Directeur de Cabinet du Président de la communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien.

img_0451

Une foule nombreuse. Dr : A.D.

p_20161217_215353

Des invités en grand nombre. Dr: A.D.

  Dans l’assistance, on vit soudain apparaître une charmante créature (Tatiana Da Costa) toute droite sortie de la célèbre affiche de Jules Chéret. C’est surtout aujourd’hui l’ambassadrice en personne du Vin Mariani à la Coca de Bolivie (3).

aab

L’ambassadrice en titre du Vin Mariani à la Coca de Bolivie plus connue sous le beau prénom de Tatiana. Dr : A.D.

sinvitations2

  Dans une salle comble, Christophe Mariani donnait tout d’abord la parole à M. le Député-Maire d’Ajaccio, M. Laurent Marcangeli, puis à M. Le Vice-ministre bolivien Félipe Caceres, à moi-même et pour clôturer tous ces propos à M. le Dr Edmond Siméoni.

cu4a2307

M. Laurent Marcangeli, Député-Maire d’Ajaccio lors de sa prise de parole lors de cette belle rencontre du 17 décembre 2016. Dr.

le-maire-et-la-coca

M. Laurent Marcangeli, Député-Maire d’Ajaccio à la table du Vice-ministre bolivien M. Félipe Caceres. Dr.

   Cette réunion festive en l’honneur du Vin Mariani à la coca de Bolivie se poursuivit jusqu’à très tard dans la nuit sur l’agréable son du groupe musical Bande à part.

fb_img_1482427199282

                                                                                                                                     A.D

(1) Cette date n’a pas été choisie au hasard puisqu’elle correspond au 178e anniversaire de la naissance d’un certain Ange-François Mariani au village de Pero-Casevecchie.

(2) Caroline Marcelin : Lancement officiel et international du Vin Mariani, Corse-matin, jeudi 15 décembre 2016.

(3) http://www.vinmariani.fr

Publicités

La renaissance du Vin Tonique Mariani, avril 2016.

   Pour une fois on ne va pas évoquer le passé, mais le présent et le futur immédiat. En ce début du mois d’avril prochain, c’est à dire dans quelques jours va être mis en vente pas moins de 200 bouteilles Vin tonique Mariani en Corse à Ajaccio au chemin des vignobles (1). Oui vous avez bien lu. Fait exceptionnel dans l’histoire de ce produit ayant ses racines dans ce territoire insulaire. L’auteur de cette opération, on peut dévoiler maintenant son identité se nomme Christophe Mariani. Mais qui est au juste ce personnage âgé d’une trentaine d’années, le ré inventeur de cette boisson mythique ?

Éléments de réponse :

   En cette fin de mois de mars 2016, l’annonce officielle de la renaissance du Vin tonique Mariani a eu lieu en direct en Corse à Ajaccio dans les locaux de la Télévision France3, le jeudi 24 mars 2016 à 13 h 05. L’information fut dévoilée en exclusivité par les journalistes Luc Mondoloni et Kristina Luzi, animateurs d’une très belle émission d’information dénommée Prima Inseme (2). La prestation fut plus que réussie. Elle fut d’ailleurs préparée la veille. Afin de peaufiner ce passage à l’antenne, on accompagnait Christophe Mariani à France3. Entouré de plusieurs journalistes (Luc Mondoloni, Angelina Risterucci), les questions fusèrent et permettaient de finaliser la prestation du lendemain. Pas de place à l’improvisation, tout est réflêchi à l’avance. Cette même journée nous nous rendions ensemble à l’évêché d’Ajaccio afin de transmettre par le biais du secrétariat de Mgr Olivier de Germay ladite information dans le souhait d’offrir une bouteille au Pape François par l’intermédiaire du Cardinal Corse Dominique Mamberti à Rome. Démarche identique à celle d’Angelo Mariani un siècle plus tôt. Tout comme l’idée de rédiger le Tome XV des Albums Mariani.

Christophe Mariani, jeudi 24 mars 2016 à FR3 Corse annonçant la rennaissance du Vin Tonique Mariani.

Christophe Mariani, jeudi 24 mars 2016 à FR3 Corse annonçant la rennaissance du Vin Tonique Mariani. (Dr).

   En réalité vous l’aurez compris nous connaissons Christophe Mariani depuis octobre 2014 (3). Dès cette époque ce dernier nous avait évoqué son concept de réaliser une nouvelle boisson en hommage à Angelo Mariani. Au fil du temps, son projet prenait de l’ampleur malgré les embûches qu’il pouvait rencontrer ça et là, face à la complexité de ce dossier. Cela étant, à ma connaissance, il existe à ce jour au moins trois boissons en Europe ayant déjà dans leur composition de la coca décocaïnisée. Alors pourquoi pas quatre ? Et surtout une identique au produit initial. Par une curieuse et agréable coïncidence Christophe Mariani s’est retrouvé par la suite en possession de plusieurs centaines de véritables bouteilles Mariani. Grâce à ce coup de pouce de la destinée, il a pu accélérer la mise en place de cette belle opération. Entouré d’un aromaticien et aussi d’un caviste de renom, le breuvage tant attendu a pu voir le jour dans de véritables bouteilles Mariani en cette fin de mars 2016.

Vue d'un lot des bouteilles véritables Vin Mariani parmi plusieurs centaines avant embouteillage.

Vue d’un lot des bouteilles Vin Mariani parmi plusieurs centaines avant embouteillage.

   Je ne connais pas la composition de ce nouveau breuvage que Christophe Mariani garde précieusement par-devers lui (4). Mais je sais au moins qu’elle est concoctée grâce au savoir faire corse. J’ai pu le déguster face à la Méditerrané. C’est un régal. Longue vie au Vin Tonique Mariani ! Et bonne chance à Christophe Mariani.              A.D

La bouteille Vin Tonique Mariani, mardi 22 mars 2016, à Ajaccio.

La nouvelle bouteille Vin Tonique Mariani, mardi 22 mars 2016, en fin de journée à Ajaccio.

Sur le port d'Ajaccio, le dos de la bouteille.

Sur le port d’Ajaccio, le dos de la bouteille.

Le liquide.

Le liquide.

 

L'étiquette du nouveau Vin tonique Mariani. On remarquera la calligraphie identique à celle voulue par Angelo Mariani.

L’étiquette du nouveau Vin tonique Mariani. On remarquera la calligraphie identique à celle voulue par Angelo Mariani.

 

(1) Chez Nicolas Stromboni, meilleur caviste de France en 2011.

(2) http://pluzz.francetv.fr/videos/prima_inseme_,137389891.html. Depuis cette vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux. À l’image de Facebook : Coca Tonique Mariani et sur You Tube : Renaissance Vin Mariani.

(3) membre depuis 2014 de la Société des Amis d’Angelo Mariani.

(4) La recette a été déposée dans un coffre de banque.

Pour plus d’informations,  Cf, le livre suivant :

livreangelomariani1.jpeg   Angelo Mariani : L’inventeur de la première boisson à la coca. Éditions Anima Corsa, juin 2014, Bastia. 5 boulevard Hyacinthe de Montera : 04 95 48 68 86.